Qu’est-ce que la méthode Lean

De nos jours, le monde ne se contente plus du simple savoir-faire. Il tient aussi beaucoup compte de la performance, du meilleur en matière de qualité, de productivité… Cela concerne tous les secteurs d’activité. C’est selon cette idéologie que la marque japonaise Toyota a créé le Lean management. Il s’agit d’une méthode qui consiste à limiter le plus possible les gaspillages. Dans le but de satisfaire sa clientèle, elle tente, grâce à la méthode Lean, de faire du bon travail avec une dépense minime en argent, en ressources et en temps. Actuellement, c’est une pratique très en vogue dans les start-ups. Mais, que peut-on retenir de façon concrète sur la méthode Lean ? Nous vous invitons à le découvrir dans cet article.

Principe de fonctionne de la méthode Lean

Pour bien cerner ce que cache la méthode Lean, il est important de bien comprendre le principe qui régit la méthodologie. En réalité, le Lean management consiste à rechercher la performance dans un travail sur tous les plans. Il doit se faire en commun accord avec plusieurs employés afin d’éviter le gaspillage. Ce serait alors une affaire de réduction de tout ce qui semble de trop sans pour autant perdre de vue la qualité. Il s’agit donc de gagner du temps tout en produisant mieux.

  Comment procéder pour mieux se connaître et améliorer ses relations avec les autres ?

Aussi, cette méthode prend-elle en compte le bien-être des employés. Elle est, de ce fait, à la recherche de l’augmentation de la productivité, mais aussi de l’amélioration des conditions de travail. À titre d’exemple, elle permet à limiter les temps d’attente, néfastes à la fluidité, les déplacements superflus, la surproduction, etc. L’utilisation de cette méthode en entreprise implique une formation complète en ligne de tous les employés.

Les sources de gaspillage

En Lean management, on distingue plusieurs sources de gaspillage, à savoir :

  • la surproduction : cela suppose que la production supplante la demande, entrainant des stocks superflus ;
  • les stocks inutiles : on produit beaucoup pour ne pas en manquer au besoin ;
  • les délais d’attente : ce temps d’attente empêche la fluidité ;
  • les activités de manutention et le transport : il faut éviter les convoyages inutiles ;
  • les traitements superflus : il faut limiter tout traitement inutile et les usinages qui n’apportent aucune valeur ajoutée ;
  • les mouvements inutiles : l’objectif est d’éviter les pertes de temps par les employés ;
  • les défauts de fabrication : ici, on tente d’éviter les retouches et rebuts.

Il existe plusieurs méthodes d’application du Lean management. Il peut ainsi s’agir de la méthode des 5 s, le Kai zen, la méthode SMED, le Kanban et les six Sigma.

Avantages et inconvénients du Loan management

En termes d’avantages, le Lean management influence positivement le bien-être des employés. Il permet entre autres de diminuer leur stress et de les valoriser. En fait, en plus de profiter à l’employé, il permet également à l’entreprise d’atteindre ses objectifs, car le rendement de l’employé augmente nettement. Également, il permet la réduction des prix et devient de ce fait un outil efficace contre les délocalisations.

  La formation PRAP : pour le bien-être des travailleurs

En revanche, il faut noter que certaines entreprises l’utilisent uniquement pour accroitre leur productivité. Elles ne se soucient guère de la qualité de travail de leurs employés. Le travail est donc accéléré, les déplacements totalement réduits, mais les tâches sont divisées. Ce qui concourt énormément à la dévalorisation des employés. Dans une telle atmosphère, le stress, la fatigue et les maladies professionnelles se développent rapidement. En fin de compte, l’entreprise risque de perdre en productivité.