Quelles sont les obligations comptables d’une SASU ?

Vous envisagez de vous lancer dans l’entrepreneuriat, mais vous ne voulez pas forcément travailler avec quelqu’un ou tout simplement vous ne voulez pas partager vos actions et bénéfices futurs. C’est alors que vous optez pour la SASU qui vous confère les avantages adéquats pour posséder votre entreprise et travailler dans les meilleures conditions. Mais qu’en est-il des obligations qui découlent de cette dernière ? C’est ce que vous découvrez dans notre article.

La SASU : Qu’est-ce que c’est ?

Par définition, la SASU (Société par actions simplifiée unipersonnelle) est une entreprise constituée par un actionnaire unique. Elle est très populaire, surtout auprès des jeunes entrepreneurs cherchant en légaliser leur activité. La SASU a de nombreux avantages, dont sa souplesse et le fait que cette dernière restreint la responsabilité juridique de son propriétaire. De plus, ce dernier bénéfice d’un allègement fiscal et est dans certains cas dispensé de cotisations sociales. C’est dire à quel point ce régime social est avantageux. Contactez ce cabinet d’expert-comptable SASU pour obtenir de plus amples informations sur l’immatriculation de ce régime social.

Les obligations comptables propres à une SASU

Tenir une comptabilité : dans ce cas de figure, le respect du droit est de rigueur. Car cela permet à l’état et vous aussi de mieux contrôler les entrées sorties de votre entreprise et éviter ainsi des détournements ou évasions fiscales.

  Actions d'entreprise : comment se renseigner pour acheter des actions ?

Créer un compte bancaire au compte de votre entreprise : en effet, il est plus important lorsqu’on se lance dans les affaires et pas uniquement dans le cadre d’une SASU d’ouvrir un compte en banque pour notre entreprise.

Réaliser les états financiers de l’entreprise et les déposer en fin d’exercice : Plus techniquement, il s’agit tout simplement ici de faire une synthèse de votre comptabilité annuelle et les déposer au greffe du tribunal de commerce 8 mois  après la date de clôture de l’exercice social en cours.