Conseils : comment faire une étude de marché ?

Vous souhaitez créer votre propre entreprise et vous êtes donc en train de définir votre projet. L’une des étapes cruciales est la réalisation d’une étude de marché. Mais en quoi consiste-t-elle ? Que devez-vous savoir pour en faire un succès ? Nous vous donnons les points les plus importants !

Qu’est-ce que l’étude de marché ?

Lors de la création d’une entreprise, l’étude de marché pour l’inventeur consiste à comprendre le marché sur lequel il veut s’implanter. Pour ce faire, l’étude de marché nécessite la collecte et l’analyse d’un grand nombre d’informations sur le contexte de l’activité future, en particulier :

  • sur les futurs clients : qui sont-ils ? Quelles sont leurs caractéristiques ? Quels sont leurs besoins, etc.
  • sur les futurs concurrents : combien sont-ils ? Offrent-ils des produits/services en concurrence directe avec ceux de l’entreprise ?

Pour l’entrepreneur, le but ultime à la fin de l’étude est d’avoir une vision très précise du marché sur lequel il veut s’implanter et, si nécessaire, de pouvoir développer sa stratégie ou ses options.

L’étude de marché peut également être un atout important pour convaincre des investisseurs potentiels de se joindre au projet.

Quand et comment réaliser une étude de marché ?

Lors de la création d’une entreprise, une étude de marché doit d’abord être réalisée. Même si l’entreprise existe déjà mais souhaite, par exemple, lancer un nouveau produit sur le marché, il est conseillé d’effectuer une étude de marché avant le lancement du produit sur le marché.

L’entrepreneur peut réaliser lui-même l’étude de marché, mais il est également possible de consulter un professionnel spécialisé pour tout ou partie de celle-ci.

Il existe diverses méthodes et instruments pour réaliser des études de marché.

BPI France création propose aux entrepreneurs une méthode en 4 étapes principales pour les aider à réaliser leur étude de marché.

L’étude de marché en 4 étapes !

Étape 1 : Commencez à définir votre marché au niveau mondial

Il s’agit de l’image générale du contexte dans lequel vous allez construire votre entreprise et votre commerce (ou produit/service). À ce stade, il est conseillé de se concentrer sur 3 éléments en particulier :

Identifier le marché et savoir anticiper les évolutions possibles : même si vous en avez déjà une bonne connaissance, cette étape doit vous permettre de savoir plus précisément sur quel marché votre entreprise va évoluer. Qui deviendront vos clients ou vos utilisateurs ? Quelle est la dimension géographique du ou des marchés sur lesquels vous allez vous concentrer ? Quelle est sa valeur, son volume, son évolution ?

Quels produits et/ou services sont en concurrence directe ou indirecte avec ce que vous avez l’intention d’offrir ? Quels produits/services pourraient éventuellement remplacer votre offre ?

Identifiez les acteurs de ce marché : vous devez connaître vos clients, utilisateurs et concurrents, ainsi que tous les acteurs directement ou indirectement impliqués (prescripteurs, fournisseurs, etc.).

Étape 2 : Faire une analyse précise de la demande

Le côté de la demande (vos clients/utilisateurs) a déjà été identifié dans la première phase, mais il s’agit maintenant d’un travail supplémentaire et plus approfondi. Vous avez eu l’idée générale, maintenant vous devez analyser les choses plus en détail ! BPI France création recommande de se concentrer sur 3 éléments importants à ce stade :

  1. évaluer soigneusement la demande et son évolution : vous devez quantifier la taille du marché, les quantités vendues, le nombre de clients et son évolution dans le temps (Comment a-t-il évolué jusqu’à présent ? Les évolutions possibles ou attendues).
  2. Connaitre ses futurs clients et utilisateurs : c’est un point crucial qui doit vous permettre de comprendre leur comportement d’achat à long terme. Pourquoi les clients achètent-ils le service ou le produit ? À quelle occasion ? Où l’achètent-ils ? Sont-ils satisfaits ? Quelle “nouveauté” comptez-vous proposer pour les inciter à l’acheter ou à l’utiliser ? Voici quelques-unes des questions auxquelles vous devez répondre. Parce que connaître vos clients et leurs habitudes est fondamental, surtout lorsqu’il s’agit de déterminer le prix auquel vous voulez commercialiser votre produit/service !
  3. savoir segmenter la demande : le marché sur lequel vous comptez opérer et le produit ou service que vous comptez offrir peuvent avoir un groupe cible assez large. Dans tous les cas, sachez comment déterminer votre objectif prioritaire et comment commercialiser votre produit ou service en premier lieu. Cette segmentation vous permet de vous positionner sur le marché.

Étape 3 : Faites une analyse précise de votre offre

Le principe est le même que celui du point précédent concernant la demande. Il s’agit de mieux connaître cette partie de l’offre (vos concurrents). Il est conseillé de se concentrer en particulier sur 2 éléments principaux :

  1. évaluer avec précision l’offre et son évolution : il s’agit de connaître parfaitement tous les produits ou services déjà présents sur le marché et d’identifier les produits ou services qui dominent le secteur.
  2. connaitre très bien ses concurrents : s’il y a des concurrents (ce qui est une information en soi), vous devez les connaître, savoir quels produits/services ils vendent et à quels prix, leur stratégie, leur part de marché, leurs résultats financiers, etc.

Étape 4 : analyse de l’environnement du marché et de votre projet

Plus que le marché lui-même, que vous avez déjà analysé en détail dans les 3 premières étapes, vous devez identifier les facteurs externes qui pourraient avoir un impact positif ou négatif sur le marché ou sur votre entreprise :

  • le contexte politique : quelle que soit la localisation géographique de la vente de votre produit ou service, vous devez connaître le contexte politique et les sources possibles d’instabilité qui pourraient affecter le marché et votre entreprise.
  • le contexte économique : comme pour le contexte politique, si vous vous établissez dans une certaine zone géographique (ou même plus), vous devez connaître les principaux éléments liés à la situation économique, au niveau de vie, au taux de chômage, etc.
  • le contexte social : très lié au contexte politique et économique, le contexte social autour du marché dans lequel vous vous installez peut également avoir une influence majeure. Quelle est la culture de l’entreprise ? Quelles sont les habitudes de consommation ? Ces éléments peuvent vous aider à vous interroger sur la pertinence de la vente de votre produit/service dans un environnement donné.
  • Le contexte technologique : au cours des 3 premières étapes, votre étude de marché s’est concentrée sur la réalité du moment “t”, mais il est toujours utile de pouvoir anticiper les évolutions technologiques possibles à court, moyen et long terme.
  • La question de l’environnement : c’est maintenant une question cruciale qui doit être prise en compte. Votre produit/service est-il conforme aux préoccupations environnementales et à la sensibilisation du public ? Si votre activité produit des déchets ou est nuisible à l’environnement, quelles sont les conséquences économiques pour votre activité ? Et surtout, quelle image donnez-vous à vos clients potentiels ?
  • Le contexte juridique : quelle est la législation applicable à votre activité, à votre secteur ? Vous devez avoir des connaissances très précises (elles peuvent varier d’un endroit à l’autre) et surtout vous devez être capable d’anticiper les changements éventuels. Vous devez également connaître le rôle des autorités publiques et des organisations ou structures professionnelles qui ont un impact sur votre secteur d’activité.

Que faire après l’étude de marché ?

Une fois l’étude de marché terminée, l’entrepreneur doit avoir une connaissance beaucoup plus détaillée du marché sur lequel il veut s’établir, comprendre son fonctionnement et être capable de s’y adapter.

Au final, les conclusions de l’étude devraient l’aider à évaluer s’il est opportun de commencer !

  • Si le résultat est convaincant, l’entrepreneur peut passer au stade de l’élaboration d’un plan d’entreprise (ou business plan), suite logique de l’étude de marché.
  • Si le résultat est négatif, cela ne signifie évidemment pas que le projet doit être abandonné. D’autre part, elle devra probablement être adaptée et/ou reconsidérée.