Avocat, Loi

Dans un climat économique actuel difficile, il est important d’être prudent et d’anticiper les aléas que l’on pourrait affronter. En effet, qui dit climat économique morose dit forcément risque pour les emplois. Ainsi, il n’est pas rare d’entendre parler d’affaires de licenciement qui finissent devant les tribunaux. Le droit français permet à chaque salarié de se défendre en cas de litige, ce qui n’est pas la cas dans de nombreux autres pays…

Le droit du travail et le tribunal des prud’hommes

La France à en effet un système juridique permettant aux salarié licenciés de se protéger en cas de vice de procédure. Pour cela, le tribunal des prud’hommes a été créé. Ce dernier traite uniquement les affaires entre l’employeur et l’employé. Le conseil des prud’hommes n’a pas uniquement pour but de sanctionner tel ou tel parti. Les conseillers prud’hommes sont chargés de la conciliation des parties et, à défaut, du jugement des affaires. Les conseillers rechercheront dans un premier temps à trouver un terrain d’entente entre les deux partis pour pouvoir les arrangés.

Un salarié et un employé protégés

Le tribunal des prud’hommes sélectionné lors d’une affaire est celui qui se trouve le plus près du lieu de travail. La demande doit être réalisée par lettre recommandée ou déposée au secrétariat-greffe du conseil dans les délais ouverts pour les réclamations. Cela permet d’officialiser la demande et d’obtenir une preuve d’information. En cas de non conciliation un jugement est réalisé. Le salarié et l’employé peuvent être accompagné d’un avocat spécialisé en licenciement.